• Recherche Utilitaire

     

    LA RECHERCHE UTILITAIRE

     

     

    Le travail consiste à retrouver une personne, des objets lui ayant appartenu.
    On laisse agir le chien qui est en longe, avec harnais, le maître très en retrait derrière, mais toujours attentif au comportement tout entier de son chien, en étant très effacé, pas interventionniste, sauf quand il s'agit de féliciter la réussite.
    Comme pour toute éducation, il est important de ne pas mettre son chien en situation d'échec, tout exercice doit être gratifiant et gratifié.



    La discipline se pratique en tandem conducteur-chien. Elle nécessite de la part du conducteur d'abord une confiance quasi absolue dans les capacités de son chien, un sens de l'observation, une grande humilité, une relation très étroite mais pas dominatrice avec son chien, plutôt un partenariat.



    La recherche du chien
    Au cours des entrainements, le chien va apprendre à détecter le chemin emprunté par une personne "égarée" grâce à l'odeur qu'elle aura laissé sur un vêtement personnel. Il apprendra aussi à montrer à son maître les objets que cette personne à pu perdre dans son parcourt.

    Le chien qui recherche fait appel à ses qualités olfactifs pour détecter, analyser et conserver les molécules de l'odeur des personnes que l'on vat lui demander de trouver dans un contexte chaque fois différent. Il va devoir faire appel à sa mémoire, à sa concentration et à un certain sens de l'initiative c'est-à-dire à son intelligence adaptative pour faire des choix qui vont le mener à la personne "égarée".
    Par son comportement il va faire comprendre, par des signes subtils mais précis, les zones de concentration où l'odeur recherchée est la plus forte.

    Le conducteur va apprendre à lire son chien, comprendre et agir en fonction de chacune de ses réactions et de ses attitudes.
    Il va devoir gérer ses différentes allures, par le jeu de la longe modérer son chien au départ et tout au long de la piste pour obtenir une régularité de concentration afin d'éviter que le chien ne fatique trop vite dans sa recherche, ce qui revient à dire qu'une parfaite complicité entre le chien et conducteur est demandée dans une réciproque confiance.



    Les épreuves
    Les épreuves de la Recherche Utilitaire se décomposent comme toutes les autres disciplines, on retrouve un  Brevet, un Niveau 1, 2 et 3, il est à noter qu'il n'y a pas de classement.
    En fait, en retrouvant la « personne perdue », on reçoit une « mention » avec des qualificatifs selon la qualité de la performance : Excellent, Très Bon, Bon, Assez bien.
    Trois mentions obtenues dans chaque classe permettent de passer en classe supérieure excepté pour le Brevet où une seule mention Excellente peut faire monter en classe supérieure.

    D'autre part, il est à savoir que la Recherche Utilitaire met l'odorat du chien à l'épreuve. Pour commencer, l'épreuve se déroule sur assise verte, et au fur et à mesure que l'équipe progresse, les parcours deviennent de plus en plus difficiles, notamment en ce qui concerne la longueur du parcours, le temps de refroidissement, le longer de chemin, route à faible circulation, l'approche de maison, voire éventuellement en classe 3 pénétration de faubourg d'agglomération sur 150 mètres.

    Comment ça se passe ?
    Le couple conducteur-chien va d’abord se présenter auprès du juge.
    Ensuite, il va mener une enquête auprès du témoin ayant aperçu la personne égarée pour la dernière fois.
    Au préalable, un objet de référence appartenant à la personne égarée aura été soigneusement placé dans un sac plastique et confié au conducteur.
    Les questions posées lors de l’enquête seront du type : est-ce un homme ? Une femme ? Quel âge ? Où l’a-t-on vue pour la dernière fois ? La direction suivie ? Comment était-il (elle) habillée ?
    Suite à cette enquête, le conducteur le mène son chien vers l’aire de départ, cherche à le placer de la manière la plus favorable qu’il soit afin que ce dernier prenne au mieux la piste de la personne égarée, lui fait sentir l’objet de référence… et la quête commence !
    Le couple sera suivi à une certaine distance par le juge et les personnes qui souhaiteront suivre la recherche.


    Pour participer aux épreuves de RU, le chien devra être détenteur du CSAU (Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation) et d’un carnet de travail.



    En conclusion
    Il est foultitude d'activités pour partager des moments privilégiés avec son chien, mais s'il existe une discipline bien particulière au l'osmose existe entre le chien et son conducteur c'est bien la RU, particulièrement par le fait que nous sommes humblement au bout de la longe et que seule l'initiative appartient au chien qui par son comportement sensoriel de lecture d'une trace, permet au couple chien-conducteur d'avancer.


    En savoir plus :

    GTRU, Groupe de Travail Recherche Utilitaire  ici

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :